Nav view search

Navigation

L'Université participe au programme de développement de la santé de l'Union Africaine

L'Université a participé le mercredi 6 novembre 2019 à l'atelier de formation sur la diffusion de la culture de la tolérance comme une nécessité pour la construction de la communauté organisée par le Programme de développement sanitaire de l'Union africaine sous le slogan de la tolérance comme moyen de développement et de paix en coopération avec l'Organisation Bousalti et le Conseil des églises soudanais et au cours de l’atelier une formation sur la tolérance et le dialogue anime par l’experte Adjiba collaboratrice avec les organismes des Nations Unies.

La participation de l'université à travers le Centre de recherches et d'études africaines, un article scientifique sur la culture de la paix et son impact sur la stabilité et la coexistence pacifique présentée par M. Adam Youssef en présence d'un groupe de professeurs et de travailleurs travaillant dans le domaine du bénévolat et du développement dans les organisations humanitaires, le chercheur a évoqué l'importance de la paix et de la non-violence, ainsi que la manière de l'incarner sur le terrain et la nécessité de la recherche. Des mécanismes pratiques pour promouvoir la tolérance et instaurer une véritable coexistence pacifique.

Le document s'est concentré sur la culture dans ses dimensions, expliquant la culture de la paix dans les sociétés africaines ainsi que les défis et les difficultés, et la nécessité de les affronter avec une vision réaliste et équilibrée.

Ensuite, les interventions de professeurs et de représentants des médias et de chercheurs. Le professeur Barnabas a évoqué la nécessité d’activer les points soulevés dans les journaux, et M. Mohamed Hussein a évoqué le réalisme des programmes d’entreprise. L’intervention de M. Hanadi Abdel Azim, directeur de la Société générale du commerce, a porté sur l’impact de la socialisation sur la formation de l’individu.